Contactez nous pour plus d'informations

En savoir plus sur le produit

Contactez nous

Carton plein avec la technologie mobile

Le défi

Trouver un ordinateur capable de relever avec fiabilité des données en temps réel dans toutes les conditions météorologiques pour permettre aux entraîneurs de l'équipe suédoise de biathlon de se concentrer sur leurs athlètes.

La solution

Adopter l'ordinateur portable léger et robuste Algiz XRW de Handheld.

Le résultat 

La collecte de données précises et les ordinateurs durables optimisent le coaching et font gagner du temps lorsque chaque seconde compte.

 

Des ordinateurs robustes améliorent l'entraînement et le coaching en compétition pour l'équipe suédoise de biathlon.

Leurs skis entaillent puissamment la neige et la glace lorsqu'ils approchent du stand de tir avec une seule idée en tête : abattre proprement une série de petites cibles à 50 mètres de distance. Ces maîtres de la précision et de la vitesse sont les biathlètes, ces athlètes concourant dans les courses de ski et tir à la carabine connues sous le nom de biathlon.

La chasse à ski n'a rien d'une nouveauté. D'après lecomité d'organisation de la coupe du monde de biathlon, on a retrouvé des peintures rupestres représentant des chasseurs à skis remontant à 3000 ans av. J.-C. Mais il y a 5000 ans, nul n'avait le besoin ni même l'idée de mesurer la vitesse exacte et les statistiques de précision pendant la chasse, ni de transférer ces données en temps réel sur des kilomètres de terres enneigées. Les participants chassaient alors pour leur survie, pas pour le sport.

Pour les biathlètes de compétition d'aujourd'hui, chaque seconde et chaque millimètre comptent. C'est pourquoi les entraîneurs de l'équipe suédoise de biathlon ont recherché une solution capable de faire face aux diverses conditions climatiques et au traitement rigoureux qu'elle est amenée à subir à l'entraînement et en compétition. Ils ont découvert que, si la puissance, la précision et la stabilité des performances dans tous les types de conditions ambiantes étaient des qualités essentielles pour leurs athlètes, il leur fallait aussi la technologie adéquate pour mener leur équipe à la victoire.Marko-Laaksonen-Swedish-Biathlon-team-Handheld-Algiz-rugged-computer

Coaching pendant la course

Pendant la compétition, les entraîneurs de biathlon suivent la course de leurs athlètes. On les voit souvent trotter le long de la piste et observer le stand de tir pour récupérer des données sur les performances des skieurs et les leur restituer en cours de course.

Les entraîneurs utilisent des ordinateurs pour collecter les données de temps avant l'annonce des temps officiels, ainsi que des informations plus spécifiques qui ne sont pas fournies avec les temps officiels. Ils enregistrent également des détails sur la précision de tir des biathlètes, qu'ils affichent en plaçant des aimants sur des tableaux ressemblant à des cibles. Les biathlètes voient les tableaux et les données de temps en passant à ski.

En tant qu'événement de plein air qui se déroule par tout temps, le biathlon présente quelques défis pour les ordinateurs qui enregistrent toutes ces informations importantes. Les courses sont marquées par la pluie, la neige et toutes les autres formes de précipitations hivernales pendant la saison de compétition, mais un temps plus doux est normal pendant l'entraînement hors saison. Ajoutez-y l'ensoleillement des montagnes, qui rend difficile la lecture d'un écran d'ordinateur, ainsi que les écarts de température entre l'intérieur et l'extérieur tout au long d'une journée de course, et vous avez la recette idéale pour mettre en déroute la plupart des appareils.

« J'utilisais un ordinateur normal. Ça n'allait pas trop quand il pleuvait, » raconte Johan Hagström, responsable de l'équipe première masculine. « J'ai cassé un nombre incalculable d'ordinateurs au fil des ans. »

Hagström et son équipe avaient recours à des mesures désespérées pour protéger leurs appareils : « Pour éviter la pluie, la neige et le froid, les entraîneurs avaient des blousons et des cartons pour recouvrir les ordinateurs, alors qu'ils devaient en même temps communiquer avec les skieurs, montrer le tableau de tir et penser à ne pas casser les ordinateurs. »

Ensuite, ils ont essayé les tablettes grand public, pensant qu'elles seraient plus faciles à transporter. Mais elles ne leur permettaient pas d'obtenir autant de données qu'un ordinateur portable. Ils sont revenus aux ordinateurs portables, mais les problèmes restaient inchangés.Swedish-Biathlon-team-uses-Handheld-Algiz-XRW-rugged-computer

Une solution adaptée à tous les temps

Rapidement, l'équipe s'est mise à la recherche d'une solution plus durable, qui libère les entraîneurs et leur permette de se concentrer sur leurs athlètes plutôt que sur leurs machines. Ils ont trouvé l'Algiz XRW, un ordinateur portable robuste de Handheld, qu'ils ont adopté au début de la saison d'hiver 2012.

Comme le biathlon, l'Algiz XRW puise ses racines dans la survie, avec la vitesse et la précision comme marques de fabrique. Cet ordinateur portable fin et compact est parfaitement robuste, c'est-à-dire qu'il est conçu pour supporter tous les types de défis environnementaux, des températures extrêmes aux chutes en passant par l'exposition à l'eau et à la poussière. Il est doté d'un écran tactile 10,1" qui se lit aussi facilement sous la lumière directe du soleil qu'en intérieur. Très léger à transporter avec seulement 1,6 kg, il dispose de d'un processeur rapide et de la connexion Wi-Fi nécessaires à l'équipe pour recueillir et transmettre les données.

Avec l'Algiz XRW et Microsoft Silverlight, une application infonuagique qui mesure et affiche les résultats de la course en temps réel, les entraîneurs peuvent fournir à leurs athlètes les informations dont ceux-ci ont besoin pour évaluer leur progression et affiner leur stratégie en cours de compétition.Algiz-XRW-rugged-computer-Swedish-Biathlon-team

Une technologie robuste qui améliore l'encadrement en compétition

En compétition, on place généralement trois stations de coaching le long de la piste de ski. Chaque station dispose d'une connexion Internet sans fil qui permet d'envoyer les données de performance à tous les entraîneurs présents sur le parcours. Les entraîneurs utilisent ces données pour communiquer la progression aux skieurs. Mais l'Algiz XRW sait faire beaucoup plus.

« Au début, j'ai pensé que ce serait super de pouvoir utiliser cet appareil pour les compétitions. Mais j'ai rapidement compris qu'il avait bien d'autres utilités, par exemple pour l'entraînement, » explique Hagström.

Désormais, pendant l'entraînement, un entraîneur peut installer un appareil de mesure sur la détente de la carabine du biathlète. Ce dispositif détecte la « courbe d'effort », qui mesure de la vitesse et de la précision avec lesquelles le biathlète appuie sur la détente, puis envoie les données à l'ordinateur par Wi-Fi. Cela permet aux entraîneurs d'identifier les problèmes et de travailler sur des compétences extrêmement spécifiques.

Malgré toutes sortes de difficultés climatiques, l'Algiz XRW s'est montré irréprochable, plus besoin de cartons. 

« Cet ordinateur portable est suffisamment robuste pour être utilisé dans n'importe quel environnement, et il est capable de recueillir toutes les données et informations nécessaires aux entraîneurs le long de la piste, » affirme Hagström. « Nous l'utilisons dans différents aspects de l'entraînement et de la compétition pour optimiser et améliorer l'efficacité. »

En d'autres termes ? Il est content d'avoir appuyé sur la détente.Johan-Hagstrom-Swedish-Biathlon-team-Algiz-xrw-rugged-computer