Contactez nous pour plus d'informations

En savoir plus sur le produit

Contactez nous

TERREX SPATIAL ARPENTE ET CARTOGRAPHIE L’ARRIERE-PAYS AUSTRALIEN

Dans l’arrière-pays australien, les arpenteurs dépendent de la technologie mobile tout-terrain pour s’orienter et cartographier les régions isolées lors de leurs études de terrain dématérialisées.

Le défi

Se diriger, arpenter et cartographier les régions reculées du centre de l’Australie, réputé pour son ensoleillement fort et ses vents violents.

La solution

Une solution de terrain dématérialisée pour arpenter, grâce aux tablettes tout-terrain Algiz 10X capables d’affronter la chaleur, la poussière et la forte lumière du soleil.

Le résultat

Navigation précise dans des conditions difficiles, cartographie détaillée, et opérations ininterrompues toute la journée avec un gain de productivité de 15 à 20%.

Le bassin de Cooper, dans le centre de l’Australie, est une région désertique hostile et reculée qui mesure à peu près la taille de la Grèce. En été, les températures peuvent y atteindre 50 degrés Celsius (122 degrés Fahrenheit), et les vents du désert soufflent une épaisse poussière rouge à travers les plaines et les dunes arides.

Il se trouve que le bassin de Cooper est aussi l’endroit où l’on trouve les plus importants gisements terrestres de pétrole et de gaz naturel en Australie, ce qui en fait une destination fréquente pour Terrex Spatial, le département arpentage et SIG, au sein du groupe Terrex. Terrex Spatial est une entreprise d’expertise multi-services qui fournit des solutions complètes d’arpentage et de SIG à ses clients. Terrex Spatial possède une grande expérience des régions isolées grâce aux opérations qu’elle réalise sur des sites reculés depuis plus de 24 ans dans le Queensland (le Territoire du Nord), en Australie-Méridionale et en Australie-Occidentale. Terrex Spatial possède des bureaux à Brisbane, Perth, Adelaïde et dans le centre du Queensland.

Les équipes de Terrex Spatial explorent, cartographient et arpentent des régions reculées à travers l’Australie, pour les clients de l’entreprise qui exercent dans les secteurs du pétrole et du gaz, du gaz de couche, du gaz de schiste, de la géothermie, du charbon et des produits miniers.

Pour guider ses opérations, Terrex Spatial se fie à la tablette PC Algiz 10X, la meilleure solution disponible pour aider aux opérations de cartographie et d’arpentage sans papier sur le terrain, dans certaines des régions les plus inhospitalières du globe.

Des engins lourds, un travail délicat

En tant qu’étranger, on pourrait voir le bassin de Cooper et d’autres régions de l’arrière-pays australien comme un espace pratiquement vide, mais les Aborigènes d’Australie ont élu domicile dans ces zones depuis des milliers d’années. Elles regorgent de lieux de sépulture, de sites de campement et d’objets culturels, et elles sont protégées par la loi australienne, tout comme le sont les sites patrimoniaux et les zones sensibles d’un point de vue environnemental en Europe.

Lorsque Terrex Spatial pénètre dans ces zones, les questions culturelles et environnementales sont une priorité absolue. Si jamais la société perturbait accidentellement avec ses équipements lourds qui comprennent des bulldozers et des vibrateurs articulés, de telles zones , cela entraînerait de lourdes amendes pour ses clients, et cela pourrait faire complètement échouer un projet.

Pour éviter le patrimoine culturel et d’autres sites, les équipes avancées de Terrex Spatial se fient à la tablette PC tout-terrain Algiz 10X, qu’ils insèrent dans une station d’accueil à l’intérieur de leurs engins. L’écran tactile de 10,1 pouces de l’Algiz 10X est idéal pour afficher les cartes de prospection détaillées, que l’entreprise génère sur ses packs logiciels internes. Lorsque les opérateurs s’approchent d’une zone protégée, ils reçoivent en temps réel des alertes claires sur les écrans de leurs terminaux mobiles tout-terrain.

Une connectivité fiable dans les régions reculées

La connectivité était un problème majeur avec la précédente solution de Terrex Spatial : une tablette qui n’était pas tout-terrain et qui n’avait pas de connexion fiable par antenne externe. L’Algiz 10X est muni d’un récepteur GPS u-blox® intégré, une technologie cruciale dans les régions reculées qui ne disposent pas de connexions au réseau cellulaire, ni de stations au sol.

« Avec la précédente solution tablette, nous perdions fréquemment la connexion GPS, ce qui entraînait des erreurs de positionnement ou un gel du message des données de navigation, ce qui coûtait beaucoup de temps et d’argent », explique Graeme Stringfellow, directeur général de Terrex Spatial. L’impact sur le revenu des temps d’immobilisation des équipements peut être de plusieurs milliers de dollars par jour. « Avec l’Algiz 10X, il n’y a eu aucun problème lié aux temps d’immobilisation. Depuis que nous sommes passés aux nouvelles tablettes, nous avons amélioré notre productivité de 15 à 20% ».

Lorsque les chauffeurs doivent inspecter de plus près un site donné, ils retirent l’Algiz 10X de sa base et l’utilisent pour guider leurs explorations à pied. La tablette bascule automatiquement sur l’antenne externe lorsque l’appareil est sur son socle, et elle repasse au GPS interne lorsqu’elle ne l’est plus. Cela permet à l’opérateur de quitter sa cabine et de vérifier à pied le chemin devant lui. Même exposé à la lumière directe du soleil, avec des températures dépassant les 35 degrés Celsius (95 degrés Fahrenheit) et une épaisse poussière soufflant tout autour, l’appareil permet toujours de lire clairement. Le capteur de lumière ambiante de l’écran ajuste le rétro-éclairage automatiquement, et l’appareil est conçu pour résister à la poussière, à l’eau, aux vibrations, aux températures extrêmes et la liste ne s’arrête pas là.

Terrex Spatial conçoit et fabrique ses propres récepteurs GNSS (Système mondial de navigation par satellite) d’arpenteur, dans des boîtiers intégrés sur mesure de classe IP65. Ces unités contiennent des cartes réceptrices de qualité NovAtel, des modems radio VHF, et elles sont compatibles Bluetooth. Pour améliorer encore la précision du positionnement, les récepteurs (GNSS) peuvent se connecter par Bluetooth à l’Algiz 10X pour obtenir une précision au décimètre.

« Nous venons de passer l’été ici et nous n’avons rencontré aucune difficulté pour voir l’écran ni utiliser l’appareil, même durant les jours les plus lumineux », constate Stringfellow.

Relever le tracé

Terrex Spatial dépend aussi de l’Algiz 10X pour « relever le tracé », c’est-à-dire noter l’emplacement d’obstacles (tels que ruisseaux, clôtures et limites de propriété, portails, arbres en surplomb et zones sensibles en termes de culture et d’environnement) qui auront un impact sur l’accès des équipements.

« Nous devons avoir une connaissance approfondie du terrain et de la topographie avant d’envoyer notre équipement lourd. Nous allons donc enregistrer l’emplacement des obstacles dans notre logiciel de cartographie sur l’Algiz 10X », explique Stringfellow. Ces points sont téléchargés dans l’environnement SIG de l’entreprise, afin que nos clients puissent prendre des décisions en meilleure connaissance de cause pour leurs explorations ».

Durant leur travail, les membres de l’équipe de Stringfellow ont découvert de nombreuses zones d’intérêt culturel et environnemental qui étaient jusqu’alors inconnues. « Il y a beaucoup d’espace là-bas, dit-il, donc les gars vont tomber sur des pointes de lances, des sites de campement ou des lieux de sépultures. Ils font attention et ils enregistrent ces informations comme une valeur ajoutée pour nos clients ».

Que ce soit pour se diriger ou pour cartographier avec l’Algiz 10X, Stringfellow a assuré que ses équipes avaient été satisfaites des performances des appareils.

« L’appareil offre une excellente visibilité en plein soleil et il peut résister aux températures élevées et à la poussière que nous affrontons, sans perdre la connexion ni tomber en panne. Il a été une solution absolument parfaite pour nous », affirme-t-il.

Read more ALGIZ 10X case studies here: